Préservons la biodiversité

La biodiversité est essentielle au maintien de nos élevages locaux.

Nous sommes situés sur une zone où le pastoralisme est pratiqué (élevage extensif, en pâturages naturels).

En élevage extensif, nos vaches ont de l’espace pour pâturer, idéal car l’herbe et les plantes des prairies représentent l’alimentation essentielle des vaches (on compte plus de 1000 espèces de plantes différentes sur les prairies du plateau de l’Aubrac). Afin de contribuer toujours davantage au maintien de la biodiversité dans nos prairies, nos éleveurs s’engagent autour de projets menés par la coopérative CELIA.

Life Beef Carbon

Il s’agit d’un plan d’action mené en France, en Irlande, en Italie et en Espagne visant à réduire l’empreinte carbone de la viande bovine.

Des techniciens collectent au sein des élevages différentes données comme le nombre d’animaux, les types de bâtiments… Ils établissent ensuite un diagnostic par exploitation qui permet à l’éleveur d’avoir une vision de son positionnement vis-à-vis de plusieurs indicateurs environnementaux (émissions de gaz à effet de serre, qualité de l’air, de l’eau…).

Cela permet aussi de dresser un bilan sur le maintien de la biodiversité, ou encore le stockage du carbone dans les sols, essentiel dans la lutte contre le réchauffement climatique car les sols comportent au moins le double de carbone organique que l’atmosphère.

 À terme, un recensement des bonnes pratiques sera effectué et relayé à l’ensemble du réseau.

CELIA Nature & Environnement

Focus Biodiversité

 

Les symbioses animales et végétales constituent le socle des prairies. Par leurs déjections, les vaches permettent de fertiliser les sols pour que les végétaux puissent se renouveler d’une saison à l’autre. Un insecte surtout permet cette régénération : le scarabée. Présent en grand nombre dans nos prairies, il favorise et accélère la fertilisation des sols.

Un groupe d’éleveurs de la coopérative CELIA a entamé une démarche visant à s’assurer de la préservation des scarabées. Pour cela, ils ont formé un Groupement d’Intérêt Économique et Environnemental (GIEE agrée au mois de septembre 2018) et ont d’ores et déjà commencé à travailler sur le projet.

Ils sont 20 éleveurs, des départements de la Lozère, de l’Aveyron et du Cantal, à s’être regroupés, épaulés par un entomologiste de renom, M Jean-Pierre Lumaret.

Soutenez leur démarche en consommant local !

scarabee-biodiversite
abeille-biodiversite
boule-scarabee-biodiversite
scarabee-biodiversite
coccinelle-biodiversite

Leurs missions sont les suivantes :

  • Identifier les populations de scarabées actifs sur les prairies
  • Suivre dans le temps l’évolution de ces populations
  • Identifier les facteurs d’élevage ayant un impact sur ces populations
  • Mettre au point un référentiel des bonnes pratiques d’élevage en vue de la sauvegarde de la biodiversité
  • Généraliser ces pratiques à l’ensemble des éleveurs de la coopérative CELIA

Lancé au premier semestre 2018, les premières étapes ont eu lieu cet été : Nous avons recensé les différentes espèces de scarabées présentes sur le plateau de l’Aubrac et effectué un bilan avec l’entomologiste Jean-Pierre Lumaret fin juillet. L’étude se poursuit afin de mettre en place un référentiel.

angeline-fleur-biodiversite
trefle-fleur-biodiversite

Être engagés en faveur de la Biodiversité c’est aussi :

  • Entretenir les territoires et préserver les paysages grâce aux éleveurs et aux animaux :
    • taille des haies
    • entretien des murets de pierre
  • Respecter le cycle naturel des prairies : flore et faune variées et préservées

Voici quelques exemples de l’utilité de l’élevage pour les paysages :

  • les prairies, les haies, ou talus (entretenus par les éleveurs et les animaux), en plus d’abriter une multitude d’espèces, permettent aussi d’absorber l’excédent d’eau, et permettent ainsi d’éviter les inondations
  • les troupeaux, en pâturant, débroussaillent et cela contribue à lutter contre les incendies car les zones sont dégagées